Sur les chemins de Chine

Clara Arnaud est née en 1986. Elle étudie le chinois et la géographie, tout en voyageant en Asie centrale. Ses premières missions en Afrique l’amènent au Sénégal, au Bénin et au Ghana, avant la République Démocratique du Congo. Basée à Kinshasa, elle y travaille durant deux ans sur des projets de développement international.

La presse et les libraires en parlent 

Lectures (Belgique) « Les contacts le plus souvent chaleureux avec les Ou'ighours et les Tibétains, les conditions éprouvantes des trajets, la beauté de paysages austères ou de la végétation luxuriante sont les données premières du récit de Clara Arnaud. Mais il y a bien plus que cela dans ces pages. L'ascétisme de la marche, l'épreuve physique, les rencontres, la solitude et la méditation, la leçon d'humilité qu'apporte ce long cheminement constituent l'essence de ce texte. C'est une Chine des confins que décrit l'auteure, où elle s'est immergée, mais sur laquelle elle porte aussi un regard distancié. Sur les chemins de Chine nous apporte ce vrai bonheur de lire qu'on cherche si souvent en vain. »

Librairie Raconte-moi la Terre, magazine Egolarevue « Un ouvrage digne de Nicolas Bouvier ou de Chatwin, porté par une écriture pleine de grâce. À ne pas manquer, pour tous les amoureux du voyage. »

Cheval Magazine « Dans un style vivant, authentique, non dénué d'humour, Clara parvient à emmener le lecteur en Chine à la rencontre de ses habitants. »

Libération « De Pékin, où on “vit la dictature du capitalisme en même temps que celle du communisme”, au Tibet des monastères, “où le sang a coulé et où la porte d'accoutumée ouverte est désormais gardée close au reste du monde par une escorte de policiers”, les personnes rencontrées sur ce chemin improvisé semblent aussi mystérieuses qu'improbables à l'œil occidental : le moine de Labrang “resplendissant d'un calme souverain”, la famille ouigour et son sens de l'hospitalité, la rudesse de l'accueil tibétain et, surtout, la certitude de vouloir connaître l'autre déroutent et rassurent à la manière des rares conducteurs croisés qui s'arrêtent pour jeter “dans l'air glacé des poignées de petits papiers multicolores qui se répandent en un nuage coloré” et repartent aussitôt. »

La Revue « ...le récit, d'ailleurs fort bien écrit, qu'elle a rapporté de cette longue marche s'en ressent : il grouille de vie, il pétille d'intelligence et - ce qui ne gâche rien - déborde d'émotion Un des charmes de ce livre, très sobrement intitulé Sur les chemins de Chine (Gaia Éditions, 2010), est l'espèce de naturel, de détachement, d'innocence (ou d'inconscience) avec laquelle Clara raconte ses exploits. À la différence de bien des écrivains voyageurs qui ne cessent de s'extasier sur leur propre audace, Clara Arnaud semble au contraire trouver parfaitement normal de vivre ainsi d'aventures. Elle paraît même ne pas envisager qu'on puisse vivre autrement. »

L'Est-éclair « Clara n'élude pas la question politique. Pas de réponses préconçues, des interrogations avant tout. Les portraits sont si chaleureux qu'on a l'impression de partager les instants privilégiés. »

France Inter Clara Arnaud, invitée de l'émission Et pourtant elle tourne, mercredi 2 juin 2010 >>> écouter l'émission

Le matricule des anges « Devant cette Chine protéiforme, "où l'impermanent côtoie le changement fulgurant", Clara Arnaud s'interroge, s'émerveille ou s'agace, dans une langue précise, révélant son souci d'être au plus près de ce qu'elle décrit, paysages, hommes, lumières, sentiments. Durant ce parcours initiatique, elle côtoie la solitude et l'angoisse autant que l'enthousiasme, et c'est dans une métaphore qu'elle nous offre sa définition du voyage, au cœur de ce texte qui est, également, un bel autoportrait : "Avant de vous révéler ses secrets, la route vous encrasse, vous ôte du corps cette pellicule de propreté, dilue dans la saleté la contenance des quotidiens." »

Les affiches – Le Moniteur « Un texte superbe, au diapason d'une experience inoubliable. »

Page des libraires « Le périple dans la Chine du Grand Ouest de la jeune Clara Arnaud (Sur les chemins de Chine, Gaïa) risquerait fort de marquer les débuts en littérature de voyage (ou littérature tout court) d'un auteur très prometteur. Elle nous entraîne, aux côtés de ses deux chevaux de bât, dans le pays ouïghour, sur les hauts plateaux tibétains, à la rencontre de l'attachante population d'un pays complexe ; son sens de la description et sa finesse d'analyse introspective laissent pantois. Elle nous conduit avec passion sur les chemins sinueux et boueux d'une Chine rurale, bien éloignée des clichés des masses médiatiques, politiques et touristiques. »

491 « Dans la lignée des voyageurs voyageurs, Clara Arnaud nous livre un récit superbement écrit et d'une grande humanité. »

Cavalière « Une expérience hors du commun. »

La Liberté « C'est dans la foulée d'une Ella Maillart que Clara Arnaud a pénétré les profondeurs du pays pour en parcourir l'Ouest à cheval, sac au dos. Ce qui donne un récit factuel, dépouillé, loin de tout romantisme. […] Le style est élégant tant la langue, ici, vient combler parfois la très grande solitude d'une Française en Chine. »

Muze « Servi par une plume poétique, son journal de bord propose un voyage entre ciel et terre, empreint d'humanité et d'humilité. »

Nom de l'auteur: 
Arnaud
Clara
Grand Prix de la fondation Zellidja, 2009
Editeur: 
Gaïa
Extrait: 

Le voyage devient une expérience de vie lorsque le doute s'insinue et vous laisse, exsangue de tout brio et de toute certitude, dans un coin du bout du monde, le goût amer de la défaite en bouche.

 

Collection: 
Voyage Zellidja
Broché (Nombre de pages): 
256
ISBN-10: 
978-2-84720-164-2
Prix (hors frais de port): 
20 €
Année de publication: 
2010