Séné. Juliette est allée à la rencontre des migrants en Suède - Ouest France

Ouest France
Date de parution: 
Jeudi, octobre 19, 2017
Lien vers l'article: 
Extrait: 

Séné. Juliette est allée à la rencontre des migrants en Suède 

  • Juliette Quistrebert (à gauche), ici en compagnie d’Åsa Lindhagen, vice-maire
de Stockholm en charge des affaires sociales.
    Juliette Quistrebert (à gauche), ici en compagnie d’Åsa Lindhagen, vice-maire de Stockholm en charge des affaires sociales. | Ouest-France

Juliette Quistrebert est partie en séjour humanitaire pour essayer de comprendre comment la Suède accueille et intègre les migrants et les réfugiés.

« L’accompagnement des personnes fragiles m’intéressait déjà au collège et au lycée. J’ai effectué des stages à la Croix-Rouge et j’ai été bénévole à la Protection civile », confie Juliette Quistrebert, qui a passé, tout naturellement, un bac ES (Économique et social).

En 2016, tout juste entrée en 1re année en carrières sociales option gestion urbaine et solidarités à l’IUT Bordeaux Montaigne, la jeune Sinagote se met à la recherche de séjours humanitaires. Et c'est en Suède qu'elle est partie, durant cinq semaines, pour y découvrir et tenter de comprendre l'accueil des migrants.

Inquiète de la montée de l'extrême droite

Sur place, Juliette a rencontré des artistes, juristes, migrants, réfugiés, habitants, chercheurs, mais aussi des institutions. « J'ai échangé avec Åsa Lindhagen, vice-maire de Stockholm en charge des affaires sociales, et très impliquée dans l’accueil des jeunes migrants. Elle s’est montrée inquiète de l’issue des prochaines élections et de la montée de l’extrême droite », confie-t-elle.

Familles d'accueil ou logements collectifs

Juliette a assisté à des cours de suédois destinés aux migrants. « Parmi les mesures de protection des jeunes, organisées en lien avec des associations, une personne référente accompagne le mineur migrant dans ses démarches et la recherche d’hébergements en familles d’accueil ou logements collectifs. Cependant, la Suède est le pays d’Europe qui a vu arriver une centaine de personnes chaque semaine. La société est accueillante dans sa globalité, mais au cas par cas, les gens se montrent plus distants. La loi du 24 novembre 2015 durcit à présent les conditions d’accueil. »

 Jusqu'au 28 octobre, Juliette présente une expo de photos, au centre culturel Grain de Sel, rue des Écoles, à Séné.