Une bourse pour un voyage initiatique - Centre Presse

Centre Presse
Date de parution: 
Vendredi, mai 24, 2019
Z cités: 
Article: 
Lien vers l'article: 
Extrait: 
Une bourse pour un voyage initiatique
 
Yannic Nordberg a remis à Lila Pailloux son certificat de boursière Zellidja.
Yannic Nordberg a remis à Lila Pailloux son certificat de boursière Zellidja.
BOILLET GWENAELLE

 

Lila Pailloux, élève en terminale littéraire au lycée du Bois d'amour, vient de recevoir une bourse de voyage de 800€ par la Fondation Zellidja, soutenue par le ministère de l'Éducation nationale. Dès juillet, elle partira à la rencontre des habitants du port de Kirkenes, petite ville minière du nord de la Norvège.

Son projet? Étudier l'impact humain de la nouvelle Route de la soie polaire qui se développe dans cette région stratégique, notamment sous l'impulsion de la Chine, en recherche d'itinéraires de transport maritime. Si la fonte des glaces offre de nouvelles opportunités économiques, de transport, d'exploitation de gisements, de développement touristique, elle modifie considérablement le rapport des habitants à leur environnement. 

 

L'ouverture aux autres

« Cette idée, explique Lila, je l'ai eue en lisant un article dans le Courrier international ». Depuis, elle se passionne pour le sujet. Derrière cette jeune fille timide qui fuit les projecteurs, on sent un appétit féroce de connaissances, d'échanges, de voyages.
« Dans le projet de Lila, on retrouve les grands principes de l'association Zellidja: l'ouverture aux autres, l'autonomie, l'esprit d'initiative. C'est un voyage initiatique vers l'âge adulte », confie Yannic Nordberg, représentant de la Fondation, lui-même ancien boursier. Ces bourses, qui financent aujourd'hui une centaine de projets par an, ont été créées en 1939 par Jean Walter, marqué par un voyage à vélo jusqu'à Istanbul alors qu'il n'avait que 16 ans. Il a choisi de les appeler « Zellidja », du nom de mines de plomb et d'argent au Maroc. Pour en bénéficier, il faut avoir entre 16 et 20 ans au moment du départ, avoir un projet personnel de voyage, en France ou à l'étranger, voyager seul, au moins un mois et rendre compte de son expérience au retour par un rapport (écrit ou audiovisuel), un journal de route et un carnet de comptes. Elles contribuent au financement d'un premier ou second voyage à hauteur de 900 et 1.100€ maximum. Le but est de trouver des financements complémentaires ou des solutions d'hébergement qui favorisent échange culturel et convivialité. Les prochaines demandes de bourses sélectionnées par un jury seront à envoyer avant le 31 janvier 2020.

www.zellidja.com