Continent: 
Asie
Type de Voyage Z: 
Bourse Z
Rapport image et son (audiovisuel): 
Emma
,
2019
,
.
.
Corée du Sud

Sujet d'étude: 
La communauté arc-en-ciel et l'univers drag


Thématiques: 

TEMOIGNAGE Z

- du 21 août au 18 septembre 2019 -

La communauté arc-en-ciel et l'univers drag 

31 août 2019 - Incheon Pride en Corée du Sud - Aujourd’hui, c’est la Pride à Incheon. Les stands se préparent pour midi et la parade se déroulera vers dix-sept heures. Je décide de m’y rendre à midi trente pour pouvoir rencontrer et discuter avec les manifestants et les associations et organisations présentes. J’ai vraiment hâte de m’y rendre mais je ne suis jamais allée à une marche des Fiertés, même en France, et je ne sais pas vraiment comment cela se déroulera. Donc je descends du métro quand j’entends des chants à l’extérieur de la gare, je vais alors dans cette direction en pensant y retrouver les manifestations des Fiertés. A la sortie se trouve une vingtaine de policiers occupés à trier la foule sortant du métro, derrière eux, on entend les chants. C’est alors que je réalise que les chanteurs sont en réalité une foule immense (2500 environ) de protestants coréens venus contester contre la Pride. Ils encerclent le lieu de rencontre et récitent des chants religieux en brandissant des pancartes (voir la photo). La police tente de faire traverser les manifestants en écartant les protestants petit à petit. Une fois cette foule traversée je réalise que les protestants sont bien plus nombreux que les manifestants. Je suis un peu étourdie et un groupe de jeunes se dirige dans ma direction et me demande en anglais si je vais bien. On commence alors à discuter et j’apprends que la Pride s’est très mal déroulée l’an dernier, à Incheon. La police n’était pas présente et les protestants ont rapidement dispersé la foule et isolé les manifestants pendant 5h sans eau ni nourriture. Cette année, ils sont charmés par le « peu » de protestants et la « sécurité » des policiers, ce qui me choque particulièrement. Je m’inquiète alors du déroulement des évènements et je me dis que la journée va être longue, surtout que le soleil tapant est, lui aussi, au rendez-vous et que peu de personnes semblent parler anglais. En réalité, pour la première fois depuis mon arrivée en Corée, je me suis sentie intégrée et à ma place. Les chants n’ont pas cessé de la journée mais j’étais tellement heureuse et entourée de joie, de gentillesse et d’acceptation que le reste s’est effacé petit à petit. J’ai fait des rencontres mémorables et incroyables, des enfants, des ados, des adultes, des parents et des grand-parents, on était seulement un millier mais tous les âges étaient présents. L’anglais ne fut pas un problème car les sourires, les larmes, les paillettes, les couleurs, les câlins, les chants, les danses, la musique… tout cela était largement suffisant pour se comprendre. La Corée du Sud est encore loin d’un changement de loi pour les droits LGBTQ+ mais la communauté arc-en-ciel se serre les coudes et même une foule de protestants ne les arrêtera plus désormais. Merci à eux de m’avoir accueilli les bras ouverts et d’avoir mis des étoiles dans mes yeux.